« Locus » ou le rituel de l’intime

PERFORMANCE – « Locus » pose la question de la place assignée à chaque chose qui font de la vision d’ensemble une sorte de peinture de vie, une sorte de nature morte. Un espace intime où toujours plane la possibilité d’une idéologie castratrice qui viendrait tout engloutir. Présentation de ce projet transdisciplinaire, émancipé des carcans de genre, par ses auteurs Ioulia Plotnikova et Otomo de Manuel. Le 19 octobre 2019 à L’Horizon .

Propos recueillis par Cédric Chaory.


©João Garcia

LOCUS le 19 octobre 20h30 à L’HORIZON recherche & création (La Rochelle)

LOCUS s’affirme comme un projet transdisciplinaire, émancipé des carcans de genre. Ici, nous sommes en présence d’un objet qui mélange la danse, la performance, l’installation; visant à immerger le spectateur dans un processus performatif… 

LOCUS pose la question de la place assignée à chaque chose qui font de la vision d’ensemble une sorte de peinture de vie, une sorte de nature morte car l’endroit du souvenir est aussi l’endroit de la mort et du deuil. Un espace intime où toujours plane la possibilité d’une idéologie castratrice qui viendrait tout engloutir. Qui viendrait assigner à nouveau l’une est l’autre au repli, à l’enfermement et à la déportation. Au repli national, ethnographique et à l’impossible rencontre.

Adresse : Chaussée Ceinture Nord LA PALLICE 17000 Rochelle .

Contacte : +33) (0) 9.80.85.98.36 / (+33) (0) 698.97.07.09 / contact@l-horizon.fr